Le Trophée Or décerné au documentaire « La mémoire qui flanche »
Depuis 2012, le festival Deauville Green Awards s’engage à promouvoir les projets audiovisuels qui informent de la transition nécessaire vers un monde plus respectueux de la planète et des êtres qui la composent.

Cette année, plus de 500 films issus de 35 pays étaient en compétition. Isabelle Autissier, célèbre navigatrice et présidente de WWF France était la marraine de cette nouvelle édition axée sur la protection du vivant.
Le documentaire « La mémoire qui flanche » présenté par DomusVi dans la catégorie Transition démographique et dépendance de la compétition DOCUMENTAIRE, dédiée aux films documentaires de plus de 25 minutes, a ému le Jury qui lui a décerné le Trophée Or.

Un hommage à sa grand-mère et aux équipes de l’EPHAD
Au travers de ce film de 45 minutes, le réalisateur Éric de Chazournes a souhaité rendre hommage à sa grand-mère atteinte de la maladie d’Alzheimer et témoigner de l’engagement du personnel de l’EPHAD qui l’a accompagnée pendant les derniers mois de sa vie.

« Nous avons été sensibles à la démarche de ce petit-fils qui a souhaité faire vivre la mémoire de sa grand-mère en filmant son quotidien au sein des locaux de notre résidence. C’est un film rempli d’émotion, d’humanité, de pudeur et de vérité » déclare Mounia Abidi, Directrice de la résidence DomusVi Les Jardins Médicis de Belley.

Grégoire Morin, Directeur Régional Auvergne Rhône-Alpes de DomusVi, ajoute : « Nous sommes très heureux que La mémoire qui flanche ait remporté ce prix. Ce film met en lumière le dévouement des équipes qui œuvrent chaque jour au bien-être des personnes âgées, notamment celles atteintes de la maladie d’Alzheimer. Nos EPHAD sont des lieux de vie et de soins où se crée une communauté humaine entre la famille, les soignants et les résidents. Ce film a su capturer ‘’l’invisible’’, ce que l’on ne montre jamais ».